Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 21:34

Toujours soucieuses de la culture française, cette semaine, nos socialistes féminines ont tenu à rendre un vibrant hommage à feu le grand Georges. Grand Georges qui chantait :

"Au marché de Brive-la-Gaillarde 
À propos de bottes d'oignons, 
Quelques douzaines de gaillardes 
Se crêpaient un jour le chignon. 
À pied, à cheval, en voiture, 
Les gendarmes mal inspirés 
Vinrent pour tenter l'aventure 
D'interrompre l'échauffourée."

 

Effectivement, les élections législatives en Charente Maritime ressemblent un peu à ça...

Une escouade de dames patronnesse socialistes est venue au chevet de cette pauvre Ségolène qui est en train de se ramasser lamentablement sur les pavés du port de La Rochelle.

 

Si l'on rajoute à cela, le soutien de la première dame de France à l'adversaire de celle qui a regarder le Perchoir avec concupiscence, nous obtenons le deuxième couplet avec l'arrivée en renfort des mâles du gouvernement : 

Or, sous tous les cieux sans vergogne, 
C'est un usag' bien établi, 
Dès qu'il s'agit d'rosser les cognes 
Tout le monde se réconcilie. 
Ces furies perdant toute mesure 
Se ruèrent sur les guignols, 
Et donnèrent je vous l'assure 
Un spectacle assez croquignol.

On a effectivement l'impression que l'intervention masculine de notre nouveau président et de son premier ministre n'ont servit à rien, bien au contraire et cela me met en joie... Troisième couplet :

En voyant ces braves pandores 
Être à deux doigts de succomber, 
Moi, j'bichais car je les adore 
Sous la forme de macchabées. 
De la mansarde où je réside 
J'excitais les farouches bras 
Des mégères gendarmicides 
En criant :"Hip, hip, hip, hourra !"

Quatrième couplet où l'on voit qui commande à l'Elysée :

Frénétiqu' l'une d'elle attache 
Le vieux maréchal des logis 
Et lui fait crier : "Mort aux vaches, 
Mort aux lois, vive l'anarchie !" 
Une autre fourre avec rudesse 
Le crâne d'un de ces lourdauds 
Entre ses gigantesques fesses 
Qu'elle serre comme un étau.

Mais, n'oublions pas (elle se reconnaîtra)  pour le quatrième couplet :

La plus grasse de ces femelles 
Ouvrant son corsage dilaté 
Matraque à grands coups de mamelles 
Ceux qui passent à sa portée. 
Ils tombent, tombent, tombent, tombent, 
Et s'lon les avis compétents 
Il paraît que cette hécatombe 
Fut la plus belle de tous les temps.

Et je pense que la conclusion, aux vues des résultats obtenus par nos deux gaillards pour ramener à l'ordre les mégères du socialisme se résume à quelque près au dernier couplet du grand Georges :

Jugeant enfin que leurs victimes 
Avaient eu leur content de gnons, 
Ces furies comme outrage ultime 
En retournant à leurs oignons, 
Ces furies – à peine si j'ose 
Le dire tellement c'est bas – 
Leur auraient même coupé les choses, 
Par bonheur ils n'en avaient pas.

 

En conclusion, ça fait pas un mois que les socialistes sont revenu que le bordel est déjà installé !

Et quand je pense à cette pauvre Ségolène qui rêvait du perchoir, elle va finir à l'abattoir !

Désolé, j'ai pas pu m'en empêcher !

 

Bonne nuit à tous,

 

Le Père la Rouspèt'


 

 



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Père La Rouspèt'
commenter cet article

commentaires

Francis Claude 14/06/2012 14:14

sauf qu'il n'y a pas de premiére dame de France...il faur remettre les choses dans leur contexte, un Président de la République chrétien est soit célibataire soit marié déja que je ne le reconnait
pas comme Président, il est le Président par défaut et élu grace a des Français de papiers, qui au sucroit nous haissent.IL y a dans la vie des régles élémentaires que nous devons tous respacté et
les institutions us et coutumes de notre vieille France enfont parties. Ayant vécu les plus longues années de ma vie a l'étranger je puis vous dire que nous sommes la rizée des amis étrangers avec
qui je correspond

Présentation

  • : LE PERE LA ROUSPET'
  • LE PERE LA ROUSPET'
  • : Tout me ce qui me fait râler et rouspéter. Ce blog est le reflet de mes humeurs de caractériel compulsif. Mais toujours avec humour (le mien) et ironie !
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens